Cisco renforce ses liens SD-WAN avec Azure et Office 365

Pour accélérer les échanges des utilisateurs d’Azure et Office 365, Microsoft va exploiter le SD-WAN de Cisco. (Crédit Cisco)

Le partenariat entre Cisco et Microsoft doit permettre d’étendre le SD-WAN de Cisco au cloud Azure et d’optimiser et de sécuriser la connectivité à Office 365.

Cette semaine, Cisco et Microsoft ont annoncé une extension de leur collaboration. Les deux partenaires veulent faciliter et améliorer la mise en place d’une connexion Internet directe aux applications d’entreprise comme Office 365 et à d’autres services du cloud Azure pour les clients SD-WAN. Plus précisément, Cisco a déclaré qu’il intégrerait son forfait SD-WAN avec le réseau Azure Virtual WAN de Microsoft et Office365. Selon Sachin Gupta, vice-président senior, gestion des produits Enterprise Networking Business de Cisco, « cette fusion permettra aux clients d’étendre leur WAN au cloud Azure de Microsoft, et d’offrir, en parallèle, des communications Office 365 optimisées et sécurisées. Le package SD-WAN permettra aux clients de déterminer l’accès réseau le plus efficace pour gérer les charges de travail Office 365 et Azure Cloud.

L’an dernier, Cisco et Microsoft avaient déjà travaillé ensemble pour améliorer les communications avec Office 365. Déjà, le logiciel Cisco SD-WAN peut surveiller en temps réel tous les chemins disponibles vers le cloud Office 365 de Microsoft. « À partir des URL Microsoft Office, Cisco peut identifier le cloud le plus proche, ce qui améliore les performances de 40 % pour les clients », a déclaré Cisco. Le nouvel accord devrait permettre d’augmenter encore ces performances et d’aller plus loin dans l’intégration applicative du SD-WAN de Cisco avec Microsoft Office 365. « L’objectif est de déterminer plus efficacement encore les meilleurs accès réseau et améliorer l’expérience utilisateur », a déclaré Sachin Gupta. « Les entreprises livreront d’autres détails quand le pack sera disponible, courant 2020 », a-t-il ajouté, en précisant que des tests démarreront au cours du premier trimestre de l’année prochaine.

Accélérer les échanges intergroupes

Les SD-WAN utilisent des logiciels pour contrôler la connectivité, la gestion et les services entre datacenters et bureaux distants ou instances hébergées dans le cloud. « Le logiciel SD-WAN de Cisco permet aux clients de mettre en place un fabric de réseau pour connecter les datacenters, les succursales, les campus et les installations en colocation afin d’améliorer la vitesse, la sécurité et l’efficacité du réseau », a expliqué l’équipementier. Le pack de Cisco comprend des fonctions de sécurité avec support du filtrage d’URL, la sécurité DNS Cisco Umbrella, la détection/prévention des intrusions, la possibilité de segmenter les utilisateurs sur le WAN et une sécurité de plate-forme intégrée, y compris le module Cisco Trust Anchor. Le logiciel prend également en charge SD-WAN Cloud onRamp for CoLocation, qui permet aux clients de relier les applications multiclouds distribuées à une succursale locale ou à un datacenter privé local. « Le lien cloud à succursale est raccourci, plus rapide et peut-être plus sûr qu’une liaison directe entre les applications cloud et le datacenter », a expliqué Cisco.

Comme le définit Microsoft, Azure Virtual WAN est un service réseau qui fournit une connectivité optimisée et automatisée aux services Azure. « Les régions Azure servent de hubs auxquels les clients peuvent connecter leurs succursales. De plus, Azure Virtual WAN réunit de nombreux services de connectivité dans le cloud Azure comme le VPN Site-to-Site, le VPN utilisateur (Point-to-Site) et ExpressRoute, dans une interface opérationnelle unique », comme l’a détaillé l’entreprise. D’autres fournisseurs comme Check Point, Citrix, Cloudgenix, Fortinet, Riverbed Technology, Silver-Peak et Versa sont également intégrés aux services Azure Virtual WAN.

Un partenariat renforcé

Cela fait plusieurs années que Cisco et Microsoft travaillent ensemble pour lier Azure et SD-WAN et d’autres technologies réseau Cisco. Ainsi, en septembre, Cisco a étendu sa technologie ACI (Application Centric Infrastructure) et sa technologie ACI Anywhere à Azure pour permettre à ses clients de développer et de contrôler les environnements hybrides, multicloud et SD-WAN. Le pack ACI de réseaux définis par logiciel (SDN) pour datacenters qui comprend également la technologie Intent-Based Networking de Cisco, permet aux clients d’implémenter automatiquement des changements de réseau et de politique à la volée et d’assurer la livraison des données. Avec ACI Anywhere, les clients peuvent exécuter et contrôler les applications partout où ils le souhaitent et de manière très flexible sur des clouds privés ou publics ou à la périphérie, tout en maintenant des politiques réseau et de sécurité cohérentes dans l’ensemble de leur environnement. Concernant Microsoft, ACI Anywhere permet essentiellement d’intégrer les clouds Microsoft Azure et une implémentation « cloud-only » d’ACI. Cisco a également ajouté Azure Kubernetes Service (AKS) aux services gérés qui s’intègrent nativement avec Cisco Container Platform.

« Avec l’extension Azure Cloud, le service utilise le contrôleur d’infrastructure de stratégie d’application Cisco Cloud APIC, lequel s’exécute nativement dans le cloud public Azure pour fournir une connectivité automatisée, une traduction des stratégies et une meilleure visibilité des charges de travail dans le cloud public », a encore déclaré Cisco. Quant aux nouvelles extensions Azure, « elles permettent aux clients d’exploiter les charges de travail cloud grâce à l’intégration d’ACI aux technologies Azure comme Azure Monitor, Azure Resource Health et Azure Resource Manager pour optimiser la vitesse, la flexibilité et le coût de leurs opérations réseau », a ajouté Cisco. L’équipementier travaille également avec d’autres fournisseurs de cloud. Par exemple, Cisco entretient des partenariats étroits avec Amazon Web Services, Google et IBM, et « l’accord conclu avec Microsoft n’est pas exclusif », comme l’a précisé l’entreprise. À la question de savoir si Cisco prévoyait de proposer des packs similaires avec ces offres cloud, Sachin Gupta a répondu : « Restez à l’écoute » !

 

Source : lemondeinformatique.fr

Article rédigé par
Michael Cooney, NetworkWorld (adapté par Jean Elyan)